Réglementer l’utilisation du smartphone en entreprise

Publié le

Réglementer l’utilisation du smartphone en entreprise

Samsung Galaxy Note 3, iphone, Nokia…, le Smartphone est devenu un outil incontournable du quotidien. Pour les entreprises, s’il apporte indéniablement mobilité, réactivité, productivité et connectivité, il s’accompagne aussi de nouvelles contraintes.

En effet, grâce à un accès permanent à internet et à toutes leurs fonctionnalités (alors que leurs prédécesseurs ne disposaient que de la fonction appel et SMS), ils permettent toutes sortes usages non professionnels. Parmi les applications sur lesquelles les salariés passent au moins 2 heures par jour, on retrouve notamment la navigation sur Internet, les réseaux sociaux, les jeux en ligne, les sites de partage de vidéos, etc.

Pour limiter les dégâts, les entreprises essaient de trouver des parades pour encadrer l’utilisation du téléphone nouvelle génération, mais la tâche n’est pas aisée.

Contrairement à l’usage d’Internet sur l’ordinateur professionnel, facile à contrôler par le biais de son historique de connexion, comment apporter la preuve formelle du temps passé par le salarié sur son téléphone et les contenus qu’il a visionnés ?

Dans les environnements présentant un danger potentiel, et où le Smartphone peut être une source de distraction fatale, il est possible de l’interdire au moins dans les zones les plus sensibles. Par exemple dans une usine, écouter de la musique en se servant du mobile comme d’un lecteur MP3 peut entraîner un manque d’attention vis-à-vis des consignes de sécurité ; or, la responsabilité de l’employeur étant engagée, il peut invoquer cette raison pour réclamer une interdiction.

De même dans les départements de R&D ou les chaînes de production, pour les organisations qui redoutent l’espionnage industriel, la présence, l’introduction de Smartphone, qui permet la prise de photos et vidéos, n’est pas appropriée.

Pour les autres, difficile de distinguer la frontière entre vie professionnelle et vie personnelle, tant les deux sont imbriquées : on travaille chez soi, et on vaque à des activités privées au bureau !

Alors, comment établir qu’un salarié dépasse la limite du raisonnable dans l’utilisation du Smartphone pour justifier une sanction ? Il faudrait établir de façon irréfutable que la déviance porte préjudice à son activité (manque de productivité et d’attention, oubli d’une tâche…) et justifie de ce fait une sanction. Pour cela, la répétition des faits et la preuve du lien de cause à effet doivent être établies, ce qui reste subjectif, d’autant que les seuls témoins oculaires éventuels sont les collègues.

Pour résoudre ce casse-tête, les entreprises sont ainsi nombreuses à attendre avec impatience la position des hauts magistrats de la Chambre sociale.

Plus d'info sur le site internet de Bouygues Telecom

Source : http://www.fidal-avocats-leblog.fr/2013/09/smartphone-au-travail-comment-eviter-que-lentreprise-ne-se-transforme-en-une-gigantesque-salle-de-jeu/

Autre point de vue : Comment le smartphone booste la productivité métier

Publié dans vie professionnelle